Infos

Soutenance de thèse : Maude Flamand-Hubert – Paris, 3 juillet 2017 – 14h

MME. MAUDE FLAMAND HUBERT soutient sa thèse en cotutelle sur le thème : La forêt québecoise en discours dans la première moitié du XXe siècle : représentations politiques et littéraires.

Davantage d’informations sur ce site : http://www.paris-sorbonne.fr/MME-MAUDE-FLAMAND-HUBERT-La-foret

« Embranchements » – Nancy, 19-25 juin 2017

Pour cette seconde édition d’Embranchements, l’ambition est de mettre en lumière l’implication de la Ville et de la Métropole de Nancy dans la gestion de l’arbre. Le programme très fourni de l’évènement est disponible ici : http://www.nancy.fr/a-l-affiche-133/embranchements-2eme-edition-4773.html?cHash=a6654d05720d99458e4e10dcd0d83cdd

« Quelle forêt pour demain » ? Nancy, 21 mars 2017

Le centre AgroParisTech de Nancy dédié à la formation ingénieur, master, mastère spécialisé et doctorat pour des cadres de la nature, de la forêt et du bois organise le 21 mars, lors de la journée internationale des forêts, une conférence débat, d’un cycle appelé les « Disputes », sur le thème « Quelles forêts pour demain, Nature ou Cultures? »

Cet événement à destination du grand public se déroulera dans l’amphi Cuénot du muséum Aquarium de Nancy de 18h à 20h.

Les invités qui introduiront le débat avec la salle sont P. Siat de la scierie Siat-Braun, J. Marsaud de FNE, Y Bastien élu de sa commune forestière des Vosges et sylviculteur, M. Fortin enseignant chercheur AgroParisTech au regard québécois.

 –
Jean-Pierre Léonard (1927-2016)

Jean-Pierre Léonard nous a quittés le 31 octobre dans sa 90ème année. Il était né en octobre 1927 dans une famille nîmoise dont le père était un grand historien du protestantisme. Apres l’obtention des baccalauréats math-élem et philo, il prépare l’Institut National Agronomique une première année  au  lycée Thiers  à Marseille, puis l’année suivante, au lycée St Louis à Paris.

En 1949 il est reçu major de sa promotion à l’INA. Après  deux  années d’études, il rentre à l’Ecole Nationale des Eaux et Forêts à Nancy  en 1951 (125ème promotion de l’Ecole avec Claude Bailly, Michel Corbasson et Pierre Guédet) dont il sort en 1953 Inspecteur des Eaux et Forêts de la France d’Outre Mer. Puis il fait son service militaire à Châlons-sur-Marne, et suit ensuite  l’année  de  spécialisation  forestière tropicale à Nogent-sur-Marne.

En 1955, il est nommé  Inspecteur des Eaux et Forêts à Agboville en Côte d’Ivoire (à environ 80 kilomètres au nord d’Abdjan) où il sert pendant deux ans. En 1957, à son retour en France, il démissionne pour des raisons de santé  de son épouse, et entre à la Cellulose du Pin (filiale de Saint-Gobain), dans les services forestiers,    sous les ordres de Pierre Lallemand,  son ancien de 17 ans, qui le charge de créer une société coopérative, la CAFSO (Coopérative Forestière du Sud-Ouest) réunissant des sylviculteurs adhérents souhaitant  services et  conseils pour l’entretien de leurs forêts.
Il créera ensuite la coopérative des Landes (CAFL), puis celle du Pays d’Albret (COPAL) et enfin celle du Périgord Limousin Saintonge (CAFPLS), toutes réunies ensuite au sein de l’Union des Coopératives Forestières d’Aquitaine (UCFA) dont il va prendre la direction. Après 1992, ces diverses coopératives  seront regroupées  dans la Coopérative Agricole et  Forestière du Sud Atlantique (CAFSA) qui forme actuellement, après absorption de coopératives de régions mitoyennes, le groupe coopératif forestier le plus important de France, Alliance Forêt Bois. Dans les années 1980, il quitte l’UCFA pour les Comptoirs du Pin, la société d’approvisionnement en bois de la Cellulose du Pin, où il succéde à Pierre Lallemand comme président jusqu’à sa retraite en 1993.

Jean-Pierre Leonard va siéger au  Conseil  Economique  et  Social  de  la  région  Aquitaine,  où il représente la filière forêt-bois, et être administrateur du Crédit Agricole d’Aquitaine et de la Mutuelle des Sylviculteurs du Sud-Ouest (MISSO, de Goupama).

Il aura joué un rôle important dans la reconstitution de la forêt landaise après les incendies des années 40 et dans développement de la sylviculture, notamment du pin maritime, tant en ce qui concerne les techniques de plantation que de conduite des peuplements et ce, en relation avec les organismes de recherche forestière (INRA , AFOCEL). A ce titre, et dans le cadre de l’amélioration génétique du pin maritime, il incita l’UCFA à la création de pépinières (pépinière Forelite) et de vergers à graines

A sa retraite, Jean-Pierre Leonard préparera puis soutiendra avec succès en 1999 une thèse de géographie tropicale à l’Université de Bordeaux III intitulée « Contribution à la typologie des principaux systèmes forestiers : essai de classification physionomique de forêts à partir de facteurs sociétaux générateurs », dans laquelle il présente les grandes époques des forêts du monde. Il poursuivra dans la même lignée avec la publication en 2004 aux Editions L’Harmattan du livre « Forêt vivante ou désert boisé – La forêt française à la croisée des chemins », dans lequel il se penche sur l’histoire des espaces forestiers français et la situation forestière unique de notre pays qui doit « choisir entre un désert vert ou la présence suffisante de forêts gérées attentivement ».

Jean-Pierre Leonard participait aux activités d’associations forestières, notamment l’Association Française des Eaux et Forêts (AFEF), dont il a été administrateur, et le Groupe d’Histoire des Forêts Françaises (GHFF). Il était Chevalier de l’Ordre National du Mérite et Chevalier de l’Ordre du Mérite Agricole.

La disparition de cette personnalité attachante, à la fois bienveillante et austère, nous attriste profondément. Nous présentons à son épouse Marie-Rose, à ses enfants Jean-Michel, Olivier, Christine, Thierry, Florence et Eric et à leur famille nos plus sincères condoléances.

(Merci à Marie-Rose Leonard et à Bernard Dalisson, Charles Jarlet, Claude Martin et Jacques Militon et pour leur contribution)

Conférence du Professeur Jean-Paul AMAT, jeudi 19 janvier 2017

Le Centre de Recherche Universitaire Lorrain d’Histoire et le conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle ont le plaisir de vous inviter à la conférence du Professeur Jean-Paul AMAT, le jeudi 19 janvier 2017 à 18h à l’Hôtel du département. Cette conférence portera sur :

« Les forêts de la Grande Guerre : Histoire, patrimoine, aménagement »

Soutenance de thèse – Strasbourg, 22 nov. 2016

Soutenance de la thèse de Jawad Daheur, sur le thème : « le parc à bois de l’Allemagne. Course aux ressources et hégémonie commerciale dans les bassins de la Vistule et de la Warta (1840-1914). »

Les détails sur le document suivant : invitation-soutenance-daheur

 

Séminaire forêts anciennes – Loos, 24 novembre 2016

Séminaire de restitution du projet ReForRe : « Recolonisation des forêts récentes par les champignons du sol et la flore herbacée des forêts anciennes des Hauts de France ». Le programme comprend des interventions en lien direct avec l’histoire des forêts.
Programme et inscriptions : seminaire_forets_anciennes_reforre_lille_24_novembre_2016_vf-1

 

« Into the woods » – overlapping perspectives on the history of ancient forests

Colloque à Padoue, 18-20 avril 2017.

Site du colloque : http://arcmed.lettere.unipd.it/CatMedievale/INTO_THE_WOODS.html

Appel à propositions de communications pour des posters ou présentations orales : avant le 30 novembre 2016, voir la page suivante : http://meetingancientfore.wixsite.com/intothewoods/general-information

 

« Les indicateurs de gestion durable des forêts métropolitaines »

Colloque organisé par Le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt en collaboration avec l’IGN et le GIP Ecofor le 30 novembre 2016 à partir de 13h30 à Paris 78, rue de Varenne.

Programme provisoire : http://docs.gip-ecofor.org/public/Programme_Colloque_IGDFF.pdf

Inscription obligatoire et gratuite : http://inscription.gip-ecofor.org/igd/

 

« En Belgique : Fréquentations citadines et aménagements sylvicoles »

Article rédigé par Stéphane VANWIJNSBERGHE, Responsable de la sous-division Nature et Forêt à la Région Bruxelles-Environnement, dans le cadre de la séance publique de l’Académie d’Agriculture de France du 11 mai 2016 : à télécharger ici (PDF).

D’autres présentations et articles sont en ligne sur le site de l’Académie d’Agriculture : https://www.academie-agriculture.fr/seances/foret-et-demandes-sociales?110516

 

Forêts, savoir et motivation

Ouvrage publié sous la direction de Christine Farcy et Nicole Huybens (octobre 2016).

« La forêt et les humains… Une très longue histoire d’occupation, de gestion, de ressources, d’émerveillement et de ressourcement, un nombre infini de représentations, des savoirs développés au fil du temps sur des écosystèmes indispensables à la vie. Dix-sept communications issues de disciplines diverses permettent de comprendre les transformations de la relation des humains d’aujourd’hui à la nature d’aujourd’hui. »

Lien vers le site de l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&isbn=978-2-343-09986-6

capture

 

Sales bêtes ! Mauvaises herbes !  « Nuisible », une notion en débat

Colloque, 31 janvier – 1er février 2017, Archives Nationales.

Brochure à télécharger : programme__coll-sales-betes-mauvaises-herbes

capture

« De nouvelles perspectives pour les plantations forestières »

Information en provenance du GIP ECOFOR (http://www.gip-ecofor.org/)

L’Académie d’Agriculture de France vous invite à vous inscrire dès maintenant au colloque « De nouvelles perspectives pour les plantations forestières » qu’elle organise le 24 novembre 2016 au Ministère de l’agriculture situé au 78 rue de Varenne à Paris. Ce colloque est placé sous le haut patronage de M. le Ministre de l’agriculture de l’agroalimentaire et de la forêt. Il bénéficie du soutien de France Bois Forêt, d’Alliance forêt bois et du fonds « Plantons pour l’avenir ».

Ce colloque a pour objectif d’examiner les plantations au prisme des principaux défis actuels de la politique forestière : accroissement de la production de bois pour une filière dynamisée, adaptation au changement climatique, gestion des espaces ruraux, notamment. Il s’articulera autour de deux sessions abordant successivement la question du « Pourquoi planter ? » puis celle du « Que planter et Comment ? »

L’accueil se fera à partir de 9h00. Par ailleurs, à 17h30, à l’issue du colloque, la journée se poursuivra par la remise des trophées de l’Académie d’agriculture « Jean-Paul LANLY pour la valorisation du bois français » 2016, et s’achèvera par un cocktail ouvert à tous.

Vous trouverez le programme détaillé du colloque en ligne

L’inscription est gratuite mais obligatoire, dans la limite des places disponibles (200 places).

Inscrivez-vous à l’aide du formulaire en ligne

 

La Revue Forestière Française en ligne est gratuite

Depuis le 3 octobre, le revue forestière de référence est accessible en ligne, de façon totalement gratuite. La consultation gratuite n’était jusque là possible que pour les numéros anciens. Pour les irréductibles du papier ou les (nombreux) collectionneurs, l’abonnement papier est bien sûr maintenu.

Le site de la RFF :

http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/4752

Et sur Facebook, pour les amateurs :

https://www.facebook.com/revueforestierefrancaise/

 

Samedis scientifiques du PNR des Vosges du Nord

Parc Naturel Régional des Vosges du Nord : « 3 journées pour s’informer sur le présent, le passé et le futur de la forêt ».

Le 8 octobre, 3 conférences gratuites à la Maison du Parc : programme à télécharger

 

Carrefours de l’Innovation Agronomique (CIAg)- « Une bioéconomie basée sur la forêt et le bois », Vandoeuvre-lès-Nancy, 8 décembre 2016

« Les colloques Environnement des CIAg couvrent des thèmes très variés, structurés autour de présentations par des chercheurs de l’INRA, et enrichis d’interventions d’ingénieurs des Instituts techniques et des structures professionnelles, ils permettent aux participants de s’approprier ces connaissances nouvelles, d’échanger et de discuter les possibilités de mettre en œuvre ces innovations. Ils seront aussi la base de l’élaboration de nouvelles questions de recherche. »

Plus d’informations : http://www6.inra.fr/ciag/CIAg-Environnement

 

Appel à contributions : colloque du réseau SEHS d’Ecofor – « approches territorialisées des usages de la forêt », Paris, 12 janvier 2017

Informations sur le site du GIP Ecofor : http://www.gip-ecofor.org/

 

Table ronde « et si la forêt était notre pétrole ? »

Le 30 mai 2016, Saint-Dié des Vosges. Télécharger l’affiche ici :

tableronde

 

Annonce de publication : Michel Bartoli, Bernard Geny, « Histoire des forêts du Béarn jusqu’en 1789 ».

Le résumé + bon de commande est à télécharger ici.

 

Diffusion du film « la forêt des Carnutes »

Ce documentaire sur la forêt d’Orléans, qui peut intéresser les amis du GHFF, sera diffusé lundi 18 janvier, 23h30 sur France 3.

Pour les retardataires il sera disponible en replay sur le site de la chaîne pendant quelques temps.

 

Rencontres de Droit rural – jeudi 26 nov. 2015, Paris

Sur le thème « forêt française : le réveil de la belle endormie ? »
Télécharger la brochure ici : 2015-11-26-Invitation Rencontres du droit rural

 

Séance publique de l’Académie d’Agriculture, section 2 : « La filière bois, filière stratégique nationale »
Mercredi 1er avril 2015, 15h00-17h00, à Paris.

Dans le cadre de l’Académie d’Agriculture de France, une séance sur le thème « La filière bois, filière stratégique nationale » est organisée le mercredi 1er avril 2015, de 15h00 à 17h00,
à Paris au siège de l’Académie, 18 rue de Bellechasse (métro Solférino ou Musée d’Orsay). 

Au programme :

Introduction
La filière Bois, grands secteurs économiques, acteurs institutionnels concernés et enjeux d’innovations
Georges-Henri FLORENTIN (Directeur général de FCBA, membre correspondant de l’Académie d’Agriculture de France)

La filière amont : France Bois Forêt
Laurent DENORMANDIE (Président FBF)

La filière aval : France Bois Industrie Entreprise
Luc CHARMASSON (Président FBIE)

Le Plan « Nouvelle France Industrielle Bois »
Frank MATHIS (copilote du Plan)

Discussion  générale

Conclusions
Georges-Henri FLORENTIN (Directeur général de FCBA, membre correspondant de l’Académie d’Agriculture de France)

Vous trouverez plus d’information sur le lien suivant : http://docs.gip-ecofor.org/public/Projet_seance_publique_2015_Academie_V4-2.pdf
Et le site de l’Académie : http://www.academie-agriculture.fr/seances/la-filiere-bois-filiere-strategique-nationale?010415

 

HISTRAFOR 2015 – forestiers, chasses et société (appel à communications)

histrafor2015

Le colloque Histoire et Traditions Forestières se tiendra les 18 et 19 septembre 2015 à Velaine-en-Haye. Les propositions de communication sont à envoyer avant le lundi 16 mars 2015. Voir le formulaire : appel communication 2015 final

 

Décès de Oliver Rackham (15 fév. 2015)

Nous apprenons la disparition d’un des plus grands historiens des forêts, Oliver Rackham, décédé à Cambridge jeudi 12 février. Oliver Rackham fut un des grands pionniers des recherches récentes en histoire des forêts ; il était et reste un modèle pour tous ceux qui, au-delà de l’histoire des forestiers et de l’Homme en forêt, s’intéressent à l’évolution des peuplements eux-mêmes, à l’histoire du paysage forestier, de l’environnement boisé.

Né en 1939, Oliver Rackham était naturaliste de formation ; mais dès les années 1960-1970, il se distingua de ses pairs par l’importance qu’il donnait à l’impact des actions humaines, et donc par un intérêt porté à l’histoire (mais aussi à la géographie : il fut en poste au département de géographie de Cambridge pendant de longues années).

Les travaux de Rackham s’inscrivent dans une approche paysagère, où le travail de terrain prend une importance considérable. A partir des différentes sources disponibles, palynologie, archéologie, archives de toutes sortes, ils portent sur la façon dont les activités humaines ont façonné les paysages forestiers britanniques, par la définition et la redéfinition des lisières, le façonnage des talus périphériques ou woodbanks, la séparation des compartiments de taillis (coppices) et des plaines arborées (plains et wood-pastures), la pratique du taillis sous futaie ou du pâturage en forêt. Rackham envisageait les conséquences écologiques de ces actions, favorables à certaines espèces, défavorables à d’autres. Ces idées ont été essentiellement développées dans différents ouvrages dont on ne citera ici que les quatre plus fondamentaux. En 1976 paraissait le classique Trees and Woodlands in the British Landscape. En 1980, un autre ouvrage intitulé Ancient Woodland. Its History, Vegetation, and Uses in England signait la naissance de l’intérêt pour les forêts anciennes. En 1986, the History of the Countryside : the Classic History of Britain’s Landscape, Flora and Fauna faisait le lien entre les travaux sur la forêt et l’évolution historique du paysage rural dans son ensemble. Enfin, en 1989 paraissait une formidable monographie forestière, portant sur un massif proche de Londres : the Last Forest : the Story of Hatfield Forest. Ces écrits, mêlant une très grande érudition et une vraie capacité à se faire comprendre du plus grand nombre, ont influencé bien des chercheurs et régalé d’innombrables lecteurs du grand public, en Grande-Bretagne et dans le monde entier.

X.R.