Archives de l’auteur : micheldupuy

Déjà paru. FORÊT et COMMUNICATION : Héritages, représentations et défis

Textes réunis et présentés par
Charles Dereix, Christine Farcy et François Lormant

ftetcom

Avant-propos d’Andrée Corvol, présidente d’honneur du GHFF

Le présent ouvrage est le fruit du programme de recherche, initié en 2009 par le Groupe d’Histoire des forêts françaises et l’Université catholique de Louvain (UCL) : « Arbre, forêt et bois, politiques et communications XVIe-XXIe siècle ». Sous la direction d’Andrée CORVOL (CNRS, ENS Ulm Paris, France) et de Christine FARCY (Université Catholique de Louvain, Belgique), Le programme d’étude a fédéré des chercheurs français et belges issus de différents horizons disciplinaires : Histoire, Économie, Sociologie, Ethnologie, (Bio-)Géographie, Droit, Sciences politiques et Sciences de la Communication.
Ce programme est parti du constat qu’au cours de l’histoire, les représentations sociales de l’arbre et de la forêt ont été forgées par l’utilisation de leur image à des fins diverses, religieuses, politiques voire commerciales. Aujourd’hui, arbres et forêts bénéficient d’une image globalement positive. Cette image peut cependant s’avérer très éloignée de la situation économique et sociale vécue par les acteurs directement concernés par le devenir des espaces forestiers que sont les propriétaires, les gestionnaires et autres partenaires de la filière-bois. Parfois considérés comme les détenteurs symboliques d’un bien qui appartiendrait à tous, les propriétaires forestiers voient leur légitimité s’éroder. Ils observent avec crainte le fossé se creuser entre le public et eux. Ils constatent que leurs actes de renouvellement et d’exploitation de leur forêt font de plus en plus souvent l’objet de contestations.
L’objectif du programme était donc de comprendre la genèse de ces contradictions et paradoxes et ensuite de proposer les lignes de force d’une communication forestière nouvelle, susceptible de contribuer à une meilleure compréhension entre les forestiers et le public, voire à une réconciliation autour d’enjeux de société partagés. Continuer la lecture

De la belle ouvrage !

Au lendemain de son assemblée générale et d’un temps fort d’activité, comme l’est pour le GHFF la journée d’études annuelle (dernier samedi du mois de janvier), un président peut-il dire autre chose que « nous avons bien travaillé » ? Et être crédible ?

Je le fais pourtant.

Parce que je le pense sincèrement.

Parce que je veux rendre hommage à ceux qui ont préparé ces journées et à ceux qui y sont intervenus pour présenter une communication ou témoigner de leur expérience. Parce que je suis convaincu que beaucoup d’ « amis de la forêt » peuvent être intéressés par tout ce qui a été dit et débattu pendant ces deux journées. Nous en rendrons compte par un compte rendu officiel de l’AG et par les Actes de la journée d’études, mais, sans attendre, je veux souligner ici deux ou trois points.

De la belle ouvrage